"On a tous besoin de croire, d’avoir confiance, de savoir qu’on peut donner tout son cœur à un projet, une entreprise, un homme ou une femme. Alors on se sent fort. On se frappe la poitrine et on défie le monde.

Mais si on doute…

Si on doute, on a peur. On hésite, on chancelle, on trébuche.

Si on doute, on ne sait plus rien. On n’est plus sûr de rien.

Il y a soudain des urgences qui n’auraient pas dû être des urgences.

Des questions qu’on ne se serait jamais posées et que l’on se pose.

Des questions qui, soudain, ébranlent les fondements mêmes de notre existence."


Extrait de Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, Katherine Pancol, Albin Michel, 2010, 853p.


(Pas de panique, cet extrait ne traduit pas mon humeur du jour. J'ai juste eu envie d'une nouvelle rubrique, avec des extraits de mes livres en cours, ou de mes livres finis, mais fétiches. Bonne lecture à vous !)