"Monsieur le Président de la République française des armes, des lois et des aéroports, j'ai, par la présente, le très respectueux et obéissant honneur de timidement mais résolument contester vraiment la décision de votre dame Consule Générale adjointe de Bamako, Mme (non mariée) Gabrielle Lançon, qui, par une signature tarabiscotée, en date du 17 septembre 2000, a refusé ma demande (urgente) de visa.
Je sais bien que j'aurais dû plutôt saisir la
commission
instituée par le décret n°2000-1093 du 10 septembre 2000 et qu'aux termes de l'article premier de ce décret cette saisine est "un préalable obligatoire à l'exercice d'un recours contentieux, à peine d'irrecevabilité de ce dernier".
Je sais bien. Mais le temps presse
. Mon petit-fils a besoin, un besoin vital, de moi. Je dois le rejoindre en France, sans tarder. D'où mon appel direct à vous."

Extrait de Mme Bâ, Eric Orsenna, Fayard/Stock (Llivre de poche), 2003, p.16-17